C.C.A.S. Centre Communal d’Action Sociale C.C.A.S.

ccasUn peu d’histoire…

C’est suite à la révolution française et sous l’influence des philosophes du 18ème siècle que le 27 novembre 1796, les Bureaux de Bienfaisance ont vu le jour à raison de un par commune. Puis sous la troisième République, le 15 juillet 1893, l’aide médicale gratuite est dispensée par les Bureaux d’Assistance qui viennent compléter les Bureaux de Bienfaisance.

Le 29 novembre 1953, la quatrième République réforme l’assistance en général et crée les Bureaux d’Aide Sociale qui regroupent l’action des bureaux de bienfaisance et d’assistance. Enfin, après la décentralisation, le 6 janvier 1986 voit la réorganisation des bureaux d’aide sociale par la création des Centres Communaux d’ Action Sociale (C.C.A.S.).

Le C.C.A.S. de nos jours

CCAS--1Le C.C.A.S. est un établissement public communal géré par un conseil d’administration. Le Maire en est le président assisté d’une secrétaire. Ce conseil est constitué de 7 membres élus au sein du Conseil Municipal et de 7 autres personnes nommées par le Maire, représentantes du monde associatif ou volontaires issues des différents quartiers de la commune. Il se réunit au moins cinq fois par an et ponctuellement lorsque la nécessité se présente. Il siège dans les locaux de la mairie. Le fonctionnement du C.C.A.S. :

Le C.C.A.S. est chargé de mettre en place la politique sociale de la ville. Il a un budget autonome qui est subventionné par la commune, abondé par des versements volontaires (quêtes mariages, dons …) et le reversement du coût des concessions du cimetière.

Ses fonctions :

- l’Aide sociale légale : commune à tous les CCAS.

- l’Aide sociale facultative : spécifique à chaque CCAS.

L’AIDE SOCIALE LEGALE :

Commune à tous les CCAS, l’aide sociale légale recouvre l’instruction et le suivi administratif des dossiers relatifs à la prise en charge par le Département de :

L’Aide Sociale aux Personnes Agées :

Qui comprend le placement en maison de retraite, les aides ménagères, le portage de repas à domicile et l’Aide Personnalisée à l’Autonomie ou APA.

L’Aide Sociale aux Handicapés :

Pour l’obtention de la carte d’invalidité par la COTOREP (Commission Technique d’Orientation et de Reclassement Professionnel) et l’Allocation Compensatrice Tierce Personne accordée sous condition aux personnes ayant besoin d’être aidées pour accomplir les actes essentiels de la vie courante.

Le Revenu Minimum d’Insertion ou R.M.I. et le suivi de chaque bénéficiaire.

L’AIDE SOCIALE FACULTATIVE :

Spécifique à chaque CCAS - A Dozulé, l’aide sociale facultative comprend :

Secours financiers, en prêts ou en dons, pour :

- Une aide alimentaire sous forme de bons d’achat ou de denrées collectées à l’occasion de la journée nationale de la Banque Alimentaire.
- Une aide pour les fêtes de Noël sous forme de bons d’achat (alimentation, jouets, vêtements)
- Une aide en argent pour achats spécifiques.
- Une aide pour les enfants inscrits au Centre Aéré sous condition de revenus.
- Une aide pour le paiement de certaines factures.
- Une aide à la formation (déplacements, vêtements professionnels…) Organise la collecte pour la Banque Alimentaire chaque année en novembre

Au préalable, une enquête est réalisée pour chaque cas, un dossier est constitué et présenté à la commission qui statue.

Prestations offertes aux Personnes Agées de 65 ans et plus :
- Repas annuel traditionnellement offert en mars.
- Colis de Noël et de Pâques pour les personnes ayant un faible revenu.

Constitution du bureau

President : le maire de DOZULE Mme GAUGAIN
Conseillers MunicipauxHors conseil
Mme CHRETIEN Mme BAYLE
Mme GUILLEMOT Mme BEAUFILS
Mme GAUDIN Mme LENEVEU
Mme VOLLAIS Mme VAUVARIN
Mr BAYLE Mr ANDRE
Mr LAURENT Mr LAMOTTE
Mr MAYEUR Mr LAURENT

secrétaire Mme Laurence MARIE

Budget du C.C.A.S. :

Le budget de fonctionnement s’élève à 6 511.00 €

Gestion de la R.P.A.

Le C.C.A.S. a en charge la gestion de la Résidence pour Personnes Agées Autonomes (R.P.A.) Rue de Oinville. Le bâtiment est propriété de l’office des HML de Lisieux qui le loue au C.C.A.S. Celui ci en assure la gestion pour l’ensemble des résidents : suivi des locations, état des lieux, gardiennage, travaux d’entretien et de remise en état des appartements… Madame POLY assure l’entretien des locaux et veille consciencieusement sur ses résidents. Les aléas de la vie font qu’il y a un certain nombre de mouvement chaque année entre les départs et les arrivées et parfois des logements ne sont pas reloués immédiatement ce qui provoque un déséquilibre du budget compensé par une subvention municipale.

Les prix des loyers sont modiques au regard des avantages (frais de chauffage et d’électricité inclus dans le loyer) ce qui permet aux personnes à faibles revenus de se loger.

Le budget de la R.P.A. :

- Fonctionnement 162 510 €
- Investissement     1 570 €