S.I.A.E.P.A. Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable et d’Assainissement de Dozulé et Putot en Auge.

siaepaBureau

Le bureau est constitué de 3 élus de Dozulé : Messieurs CARABY Jacques, LOCRET Alain, STOREZ Emmanuel et de 3 élus de Putot en Auge : Messieurs ASMANT Alain, FONTAINE René, FAUVEL Daniel. La présidence est assurée par Monsieur LOCRET Alain maire adjoint de Dozulé et la vice-présidence par Monsieur ASMANT Alain maire de Pûtot en Auge.

Missions :

Le syndicat assure la gestion et le fonctionnement des services de la distribution de l’eau potable et de l’assainissement sur les deux communes

Service Eau potable

Le réseau d’eau potable compte 37 km de conduites et 6 châteaux d’eau dont quatre pour Dozulé. La source située sur la commune de Saint-Jouin, appelée source des « Vanniers », a actuellement un débit quotidien de 400 m3 . Ce débit assure 90 % du besoin des deux communes. Le syndicat compense ce manque par l’achat d’eau en provenance du réseau Nord Pays d’Auge afin d’éviter les dysfonctionnements dans les périodes de gestion délicate de la distribution de l’eau potable. La consommation en 2006 a été de 125 000 m3 pour 965 abonnés. En 2005 le syndicat a d’amélioré le rendement de la source des Vanniers en rénovant les ouvrages de captage et en renforçant les canalisations d’alimentation . Le syndicat poursuit également la rénovation des canalisations de distribution d’eau potable et envisage la construction d’un nouveau réservoir sur les hauteurs de Dozulé pour répondre efficacement à toutes les demandes.

Budget : Exercice 2006
- En Investissement

Dépenses : 383 481.91 €

- En Fonctionnement

Dépenses : 264 914.28 €

les recettes proviennent des redevances payées par les abonnés.

Services :

Les bureaux du syndicat sont installés dans l’immeuble administratif au 10 de la Place du Monument à Dozulé. Une secrétaire employée à mi-temps reçoit le public et assume toutes les tâches administratives. Le suivi du fonctionnement des services de l’eau et de l’assainissement est assuré par un agent détaché à temps plein du S.I.V.U.


USINE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES

STATION-EPURATION-2Depuis près de 10 ans, le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable et d’Assainissement (SIAEPA) de Dozulé et de Putôt-en-Auge conduisait une réflexion pour le remplacement de ses deux stations de traitement des eaux usées qui aujourd’hui, avec l’évolution des procédés et des technologies sont obsolètes et hors normes . Fin 2006, le projet s’est concrétisé et un permis de construire a été délivré pour la construction d’une unité d’assainissement moderne et écologique regroupant les deux installations existantes.

20071009_0001Le chantier a ouvert en début d’année 2007 sur le terrain de 6 000 m² mis à la disposition du syndicat par la commune de Dozulé. Située au nord du quartier du Lieu Baron et au nord de l’autoroute A13, cette nouvelle station d’épuration permettra de traiter 522 m³ d’eaux usées par jour, ce qui correspond à une population de 3 000 habitants. Cette capacité répond au développement prévisible des deux communes pour les trois décennies à venir. La voie d’accès débouchera sur le chemin de l’Enclave. La nouvelle usine intercommunale de traitement des eaux usées devrait être mise en service début 2008. Le coût de cette réalisation a été évalué à plus de 1 500 000 € hors taxes ; 61 % de ce montant sera pris en charge par l’Agence de l’Eau Seine Normandie, 14 % par le Conseil Général du Calvados et le solde par le syndicat de Dozulé et Putot-en-Auge. La réalisation de cette station d’épuration a été confiée à l’entreprise de travaux publics SOGEA, de Mondeville, expérimentée dans la réalisation de ce type d’ouvrage. Le principe de fonctionnement de la future station d’épuration est basé sur le procédé d’aération prolongée des eaux usées et d’activation  des boues.

20071009_0002Les eaux pénètrent dans les installations en traversant des filtres métalliques destinés à isoler les déchets volumineux. Ensuite grâce à des pompes de relevage, les eaux seront stockées dans un bassin tampon dimensionné pour absorber les surplus en périodes d’intempéries. Avant d’être acheminées vers le bassin cylindrique biologique d’aération de 725 m³ les eaux subiront un pré-traitement de dégraissage et de dessablage. C’est à la sortie de ces traitements que les boues seront séparées des eaux. Le traitement végétal des boues sera réalisé par l’intermédiaire de bassins filtrants plantés de roseaux installés sur une surface de près de 800 m². Le stockage dans ces bassins pourra être maintenu jusqu’à quatre ans. Ensuite les boues traitées et asséchées seront mises à disposition des agriculteurs intéressés pour l’épandage.

20071009_0003Les eaux, elles, subiront un traitement de dégazage puis une clarification par décantation avant d’être dirigées vers la zone humide végétalisée. Cette zone de 2 500 m² constituée de quatre jardins plantés a pour rôle d’affiner la filtration avant le rejet dans le milieu naturel par l’intermédiaire d’un fossé. Les quatre jardins, de surface identique, sont traversés successivement par les eaux à filtrer. Tous les déchets isolés au cours des différents stades du traitement des eaux usées seront compactés ou ensachés puis dirigés vers les sites de traitement adaptés.

thumb_20071009_0004Le bureau d’études SETEGUE de Rouen, concepteurs de cette unité d’assainissement a mis au point un projet de grande qualité, fiable et écologique qui s’intégrera parfaitement dans l’environnement. Les nuisances olfactives, sonores et visuelles ont été éliminées par des technologies adaptées à chaque partie du projet. Les matériaux de construction retenus et le renforcement des systèmes sensibles garantissent la sécurité et la longévité des installations. De plus, le pilotage de toutes ces installations sera assisté par ordinateur. Cet ensemble, fonctionnel et bien adapté à notre besoin, constituera un outil pédagogique remarquable pour sensibiliser les jeunes générations aux problèmes liés à la maîtrise de l’environnement et au traitement des déchets.