Un peu d'histoire

rubon2 HISTOIRE DE DOZULE

dozule-2Dozulé s'est d'abord appelé le Plessis Esmangard, et le nom actuel daterait de la guerre de 100 ans après que le village ait été brûlé par les anglais. C'est la création d'un axe routier il y a 2 siècles entre Caen et Rouen aujourd'hui la RD 675, qui entraîna le déplacement du centre de Dozulé, permis le développement de son activité commerciale, et de sa population. Avec le roi Louis-Philippe, Dozulé devient chef-lieu de canton au détriment de Dives-sur-Mer.


Les différentes guerres ont laissé à Dozulé peu de patrimoine historique, seules quelques constructions, symboliques de l'époque où elles furent édifiées, existent encore comme l'Eglise Notre-Dame de Dozulé, construite sur un plan de l'architecte Alexandre PIEL et dont la première pierre fut posée en 1843, mais on peut également mentionner les écoles primaires de la fin 19ème, les anciens haras qui subsistent au centre de l'espace culturel Fernand Seigneurie, le lavoir municipal que nous avons décidé de rénover, et quelques anciennes façades augeronnes dont le relais de poste situé Grande Rue. Les seuls vestiges connus concernent l'ancien château de Silly, dont les douves se devinent encore dans la cour de la ferme de Silly.

Dozulé dispose aussi d'un blason qui orne sa façade et se retrouve sur le papier à lettres de la mairie. En termes héraldiques, cela s'écrit « Parti, au premier d'hermines à la fasce vivrée de geules, à trois besants du même rangés en chef qu'est Silly, seigneur du Plessis-Esmangard ; au second, d'argent au lion rampant de sable armé et lampassé de geules, qu'est Vipart, marquis de Silly et seigneur de Dozulley », en fait c'est une synthèse de l'histoire de Dozulé qui réunit les Silly (12ème au 17ème siècle) et le lion des Vipart (16ème – 18ème siècle). Le blason comporte donc à gauche « représentation de l'hermine royal avec des bandes en zigzag rouge, accompagné de cercles de couleur du Besant, monnaie de Byzance, à droite le lion de Vipart ». Le blason de Dozulé qui représente notre relation au passé et en même temps l'attachement au patrimoine et à l'histoire du village est du au travail et à l'érudition de Mr Jean-Paul CORBASSON.

Dans la première partie du 19ème siècle, la population du bourg connait un essor remarquable passant de 280 habitants à la fin du 18ème siècle à 1001 habitants en 1846, mais à ... 934 en 1962. Les mêmes causes produisent les mêmes effets : Au moment de la révolution industrielle et alors que Dozulé est bien placé en matière de communication, rien ne se passe, car Dozulé vit bien et personne ne veut remettre en cause son organisation sociale, et l'avenir du pays n'est pas toujours la première préoccupation pour ceux qui vivent de leur rente ou de leur retraite.